Avis de recrutement: Recrutement d’une première classe de soldats pour la nouvelle force armée d’Haïti

Vous êtes intéressés à vous enrôler dans l’armée ? Si oui, vous avez entre le 17 et le 21 juillet pour vous faire inscrire dans la nouvelle force armée de l’ère Jovenel Moïse.

Comme il l’avait annoncé la semaine dernière sur Télé 20 , le ministre de la Défense, Hervé Denis, lance le processus de recrutement pour une première classe de soldats…

« Le ministère de la Défense avise le public en général et les intéressés (es) en particulier que dans le but de reconquérir notre souveraineté nationale, une classe de soldats sera recrutée pendant la période allant du 17 au 21 juillet 2017. Le recrutement est ouvert aux jeunes des deux sexes. Les intéressés se présenteront munis de leurs pièces au centre d’instruction du ministère sis à la limite de Gressier et de Léogâne du 9 : 00 a.m. à 3 :00 p.m. », lit-on dans l’avis de recrutement envoyé au Nouvelliste.

Les critères et conditions d’admission à la force de défense

Selon le ministère de la Défense, les intéressés doivent être : de nationalité haïtienne ; être célibataire ; être âgé (e) de 18 à 25 ans, l’âge a été revu à la baisse. Sur la Télé 20, le ministre avait dit entre 18 et 35 ans. Les postulants doivent être âgés de 18 ans le 1er octobre. Par ailleurs, les intéressés doivent être de bonne santé physique et mentale ; avoir au minimum réussi la classe du nouveau secondaire 2 ; avoir réussi l’examen intellectuel et physique prévu à cet effet…

Les pièces suivantes sont exigibles à l’inscription. « Un certificat de 9e année plus le carnet du nouveau secondaire avec mention admis en classe de rhétorique ou Bac 1 ou 2 ; certificat de bonne vie et mœurs délivré par la Police nationale d’Haïti ; original de l’acte de naissance ou extrait des archives nationales de l’acte de naissance ; quatre photos d’identité de date récente, dont deux de face et deux de profil ; carte d’identification nationale (CIN) et matricule fiscal.

« Nous n’allons tolérer aucun écart dans la nouvelle force. Le recrutement se fera suivant une discipline de fer », avait prévenu le ministre de la Défense à l’émission « Haïti Sa k ap kwit ». Hervé Denis a donné la garantie que personne ne pourra intégrer la nouvelle structure sur la base de ses rapports privilégiés avec aucune autorité du pays, qu’il soit au Palais national, à la Primature ou au Parlement.

La mission des nouvelles forces armées consistera essentiellement à faire des interventions lors des catastrophes naturelles, lutter contre la contrebande au niveau de la frontière, défendre l’intégrité du territoire national, surveiller l’espace terrestre, maritime et aérien, lutter contre le terrorisme, entre autres, a énuméré le ministre de la Défense. « La nouvelle force sera un accompagnateur au développement », a précisé M. Denis.

Selon lui, la projection pour la force de défense va au-delà des cinq ans du président Moïse. Hervé Denis souhaite démarrer le projet qui atteindra sa vitesse de croisière à la longue. Il sera satisfait s’il arrive à enrôler 3 000 membres dans cette nouvelle structure à la fin du mandat de Jovenel Moïse.

Le ministère de la Défense a déjà préparé la grille des salaires pour les nouveaux membres du corps militaire. Cependant, pour des raisons stratégiques, Hervé Denis n’a pas voulu divulguer ces informations pour le moment. En fonction des besoins, il compte récupérer certaines bases laissées par les Casques bleus. Ainsi, il priorise celles qui sont placées aux environs de la frontière.

150 militaires, des génies, formés à l’étranger, notamment en Équateur, sont déjà opérationnels dans deux bases à Gressier et dans l’Artibonite. Pour les entretenir, il coûte 400 gourdes par jour pour chacun des militaires, a souligné le ministre.

crédit:lenouvelliste

Publicités