Dans un message diffusé en direct sur la page Facebook de la présidence, le président Jovenel Moise a annoncé qu`un nouveau salaire minimum a été fixé pour les différents secteurs économiques de la nation.

En effet, un arrêté a été adopté fixant le salaire minimum pour les employés des entreprises de réexportation (usines sous-traitance) à 350 gourdes.

Loin des 800 gourdes réclamées à cor et à cri par les ouvriers de ce secteur, Jovenel Moise opte donc pour un ajustement de 15 gourdes sur les 335 gourdes proposées par le Conseil Supérieur des Salaires (CSS).

Le chef de létat a aussi appelé les syndicats de travailleurs à la raison. Tout en considérant les nombreuses dépenses des patrons, il a expliqué quil est en train de prendre des mesures pour augmenter le pouvoir d`achat des citoyens afin de permettre une amélioration des conditions de vie de la population.

Au passage, le locataire du palais national a envoyé des flèches sur une invisible « cinquième colonne » travaillant pour les intérêts dune nébuleuse « zòt » et voulant à tout prix faire fuir les investisseurs pour que ceux-ci sorientent vers d`autres pays.

Les manifs vont-elles s`arrêter? Il est vraiment trop tôt pour le dire!

Publicités