Démantèlement d’un réseau de livraison de faux passeports haïtiens en République dominicaine

Contrefaçon de passeports haïtiens à Santo Domingo. Les opérations clandestines sont menées à partir de deux véhicules [Nissan blc immatriculé A578942/ Toyota vert # A182878] stationnés à proximité de l’ambassade d’Haïti. Un individu du nom de Paul Romel serait le manager du centre délivrant de faux documents aux haïtiens en territoire voisin. Il avait reçu une commande de 454 passeports.

Santo Domingo, mardi 8 août 2017 .-Le passeport, ce document officiel de l’État haïtien passé pour être le plus fiable à l’extérieur, est contrefait en République Dominicaine. Lundi la Police Nationale dominicaine a démantelé un réseau opérant un laboratoire clandestin de documents « officiels » haïtiens contrefaits, particulièrement l’impression de passeports, de certificats de naissance et de mariage délivrés aux concitoyens vivant dans ce pays.

Cette activité fut menée impunément non loin du consulat haïtien situé dans le quartier Universitaire de Santo Domingo. Le centre de falsification de documents, selon les autorités policières, est dirigé par un certain Paul Romel qui fut arrêté dans l’un des deux véhicules qu’il a utilisés pour imprimer et délivrer à la minute des passeports haitiens falsifiés. Une livraison de passeports beaucoup plus rapide que le temps-record promis par le président Jovenel Moise.

La police nationale dominicaine a lancé également un avis de recherche à l’encontre de Wilson Escaly et de Chuchuta, ainsi connu, pour les mêmes faits reprochés Paul Romel. Durant les opérations de perquisition à l’intérieur des 2 véhicules, la police a découvert une photo-imprimante, une rame de papiers pour l’imprimante, 119 passeports, 196 certificats de naissance et 454 reçus de bons de commandes pour livraison de passeports et de certificats de mariage.

L’ambassade d’Haïti à Santo Domingo n’a  jusqu’à présent publié aucun communiqué félicitant la police dominicaine pour ce coup de filet ayant permis de freiner la distribution de faux documents aux compatriotes, une situation qui pourrait fragiliser les détenteurs de tout passeport haïtien de passage en République Dominicaine.

 

 

source rzndws

Publicités