Vous êtes chômeur et vous désespérez de trouver un petit boulot pour pouvoir vivre dans la dignité dans ce pays loin la terre de vos ancêtres? Préparez-vous, car à partir du 1er octobre 2017, vous allez devoir vous débrouiller comme Maitre Jean Jacques pour remplir les caisses des grands dirigeants Tet Kale bis.

Vous êtes invalide, cloué sur un lit, incapable de travailler, voire même de bouger? Vous narrivez à survivre quavec de maigres allocations de létat étranger qui vous a accueilli? Malheureusement ladministration Moise-Lafontant compte sur vous pour faire fonctionner leurs véhicules tout terrains climatisés dans la jungle port au princienne où ils sont les gens du pouvoir sont les seuls rois.

Vous êtes plutôt un étudiant sans le sou, qui ne doit ses tickets dautobus qua la générosité des parents et de copains plus fortunés? Sachez que lexécutif actuel vous a mis dans le collimateur du fisc et que vous devez obligatoirement contribuer à la « grandeur » des hommes détat du pays.

En effet, dans le projet de loi de finances 2017-2018, concocté savamment par les cerveaux du palais national haïtien, « Les personnes dont le domicile fiscal est situé hors d’Haïti devront fournir la preuve qu’elles sont en règle avec l’administration fiscale de leur pays de résidence et payeront un impôt minimum forfaitaire de dix mille (10,000.00) gourdes ».

Et, ceci sans faire acception de personne. Que l`on soit un coupeur de canne retraité en République Dominicaine ou un sans logis en Guyane. Sinon, il faut dire bye bye au passeport avec le logo du palmiste.

Comment et combien on va réellement vous facturer? L`état haïtien laisse le soin aux gratte-papiers des consulats et ambassades pour fixer le volume de la banane à avaler. Ce qui va dépendre complètement de leur humeur toujours maussade!

A moins que… le sénat décide denlever sans autre forme de procès ce paragraphe qui cause tant de soucis aux membres de la diaspora révoltés par cette tentative dinvasion du gouvernement haïtien dans les parties les plus profondes de leurs poches.

A noter que le message-audio que Reynold Georges, avocat-défenseur impénitent du régime Tèt Kalé bis, fait circuler sans déférence sur les réseaux sociaux, pour induire davantage les haïtiens en erreur, est répulsif et ne contient pas un seul brin de vérité. Son intervention, dans son intégralité, pue le mensonge, a commenté un internaute averti.

D’ailleurs l’article 81 du Décret du 29 septembre 2005 auquel il fait référence, a subi de nettes modifications, ensuite reproduit différemment à l’article 17 du projet de loi des finances 2017-2018. Pour rappel, René Préval était revenu au pouvoir en mai 2006 contrairement aux propos de Me. Reynold Georges, un moraliste déphasé, faisant croire que c’est sous son administration, cette loi diffamatoire de 10,000 gourdes, a été votée.

source:

Publicités