vidéo.-Un petit tour en prison pour un ministre accusé de corruption, ou de blanchiment d’argent ou d’avoir perçu de pots-de-vin, c’est seulement ailleurs loin du joli ciel bleu et blanc d’ Haïti que cela existe et dire qu’on répète à tue-tête: « Corruption, Zéro tolérance ».  Toute la presse dominicaine s’était donnée rendez-vous pour voir sortir de prison un ministre. 

Séparément, l’ancien ministre dominicain des Travaux Publics,  Víctor Díaz Rúa et l’ entrepreneur Ángel Rondón Salieron, ont laissé discrètement le Centre Correctionnel de Navayo à San Cristobal, lundi en tout début de soirée.

Les deux anciens prisonniers, des hauts cadres, ont été gardés en détention préventive pour présumée corruption, dans le cadre de l’enquête menée sur l’Affaire Odebrecht. Ils auraient reçu plusieurs millions de dollars de pots-de-vin pour faciliter à la compagnie brésilienne des contrats juteux avec le gouvernement dominicain.

L’ex-ministre est sorti de la prison à 07:48 lundi soir et se dirigeait vers un véhicule qui l’attendait depuis 0:6:00 pm. L’entrepreneur qui est justiciable du Procureur de Santo Domingo, a rejoint la marche après quelques secondes.

Le ministre Diaz Rua n’a fait aucune déclaration à la presse qui était massée à l’entrée principale de la prison.

Publicités