La République Dominicaine a investi près de 3 millions de dollars pour déporter 45,337 d’illégaux

Les chiffres proviennent de la Direction Générale des Migrations (DGM). Entre août 2016 et août 2017, 45,337 étrangers sur le territoire dominicain ont été bousculés hors des frontières du pays.

Et pour ces opérations musclées, le contribuable dominicain a dû verser 139 millions de pesos (environ 3 millions de dollars américains).

En moyenne, chaque déporté coute 2943 pesos au gouvernement dominicain.

Si la majeure partie des expulsés sont haïtiens, on dénombre aussi des ressortissants de 37 pays dont l’Arménie, l’Afghanistan, Cuba, la Colombie, la Chine, l’Inde, États-Unis, Haïti, le Venezuela et la Russie.

Publicités